Présentation

Je vis avec un monde où les sorciers en maîtres préparent l’envahissement d’autres planètes consommables.
Et nous nous disons dans une aire post-coloniale.

Je vis sous une nation où les révoltes colorées prévalent, parce que les médias le veulent bien, alors que les révoltes en version originale sont toujours entre noirs et blancs.
Et nous nous disons dans une aire post-coloniale.

Je vis par un pays où une stratégie de sous-développement personnel de masse, qui ne dit pas son nom, s’exécute sans que le peuple qui le subit le sache.
Et nous nous disons dans une aire post-coloniale.

Je vis dans une petite ville sans autre lumière que celle de l’espoir des urnes (électorales et funéraires).
Et nous nous disons dans une aire post-coloniale.

Il y a longtemps que je ne vis ni ne survis plus. Je ne suis plus le seul à me croire seul…

Je sous-vis. Pulses ions, sang Gui, nerf…

À défaut j’assouvis mes pouces… À Sion, sans Guinée…?

 

Luk… (07/05/2019, 23h10)

Publicités

Post anti-colonial ?

Citation